Filtres Industriels - Pompes Industrielles
Traitement des effluents industriels

Accueil > Huiles de coupe, régénérez au lieu de remplacer !

Huiles de coupe, régénérez au lieu de remplacer !


Dans l’industrie, le poids des habitudes pèse lourd !

Comme souvent, par méconnaissance et par habitude nous allons à l’évidence mais pas toujours au plus économique. "Jeter" et "remplacer" est souvent notre premier réflexe face à un produit usagé. Ainsi quand nos fluides de coupe arrivent en fin de vie, car trop pollués par les particules, que ce soit de l’huile entière ou une émulsion, nous vidangeons et remplaçons le lubrifiant de nos machines. Fort heureusement l’époque des "vidanges sauvages" au tout-à-l’égout est révolue depuis longtemps. Aujourd’hui nos déchets sont retraités, mais le coût global du traitement est élevé et peut être réduit facilement.

La filtration des fluides de coupe, c’est économique et écoresponsable

Peu d’entre nous savent qu’il existe une alternative, plus simple et plus économique, qui consiste à régénérer le fluide de coupe par simple filtration. Mais attention nous parlons ici d’un changement de modèle de consommation, pas de simplement "faire durer un peu plus" votre huile entière ou émulsion avec une filtration grossière. L’objectif est de ne pratiquement plus vidanger vos machines, de traiter votre huile de coupe en continu ou en batch et de simplement apporter le complément lié aux pertes de fluide à votre process d’usinage. Ce changement de modèle génère beaucoup d’économies, sur des équipements d’usinage bien chargés on peut constater un ROI parfois inférieur à 6 mois ! :

  • Réduction drastique du coup élevé de retraitement externe des fluides polluants
  • Réduction du coup d’évacuation (transferts et transports) des fluides usagés
  • Réduction drastique de votre consommation d’huile de coupe.
  • Augmentation du taux de disponibilité des machines
  • Performances constantes de votre lubrifiant de coupe qui conserve son intégrité. C’est d’ailleurs pour cette raison que les principaux fabricants de fluide de coupe poussent vers ces solutions de régénération, alors qu’on pourrait penser que leur intérêt est plutôt de favoriser votre consommation ...
  • Réduction concrète de l’usure des composants mécaniques de vos machines

La régénération des fluides de coupe améliore aussi l’environnement de travail

Cerise sur le gâteau, en plus de faire des économies, la filtration des huiles de coupe améliore grandement les conditions de travail de vos collaborateurs et c’est écologique :

  • Réduction, voire, suppression des problèmes de dermatose
  • Réduction, voire, suppression des mauvaises odeurs
  • Évite à vos équipes de maintenance les tâches de vidanges machines, désagréables et chronophages.
  • Favorise le respect de vos engagements dans le cadre de l’ISO 14001

Une filtration < à 20µ s’impose pour la régénération d’un lubrifiant de coupe

La filtration ce n’est pas nouveau, toutes les machines-outils sont équipées de filtres. Ce ne sont que de simples préfiltres qui retiennent les copeaux d’usinage, avec une porosité de 100 à 200 µm, pour éviter le colmatage des organes mécaniques sans réellement les protéger !

Mais les principales causes de dégradation des fluides de coupe sont la présence de particules fines en suspension, d’huiles et graisses étrangères qui favorisent la prolifération des bactéries nuisant à la qualité de lubrification et aux conditions de travail (odeurs, dermatose…).

Une régénération par filtration fine, si elle ne rend pas votre fluide de coupe "inusable", en augmentera considérablement la durée de vie.

Station de filtration MiniPure de chez Siebec

Une mini-station de filtration comme la MiniPure de chez Siebec, permet par exemple de filtrer des particules jusqu’à 1µm, de traiter des volumes de fluide jusqu’à 8 m³/h et de récupérer les huiles et particules flottantes en surface du bac, avec un écumeur. La station est autonome, elle pompe dans le bac de la machine, filtre et refoule le lubrifiant régénéré dans le même bac.

Elle fonctionne soit en continu sur une seule machine, soit en batch en la déplaçant d’une machine à une autre (version sur chariot mobile).

Nous parlons aujourd’hui d’un volume voisin de 600 000 tonnes de fluide de coupe à retraiter par an en France (source CETIM).

Et vous, quelle part prenez-vous dans ce volume et combien il vous coûte ?